Plaine des Maures - Page information

Missions générales

Les missions générales de la RNNPM sont fixées par la convention de gestion qui lie l’État et le Département du Var.

En application des dispositions de l'article R.332-20 du code de l'Environnement, le Département du Var est chargé d'assurer, sous le contrôle du Préfet, conformément aux dispositions du décret de création de la RNNPM et des autres réglementations en vigueur, et compte tenu des avis du comité consultatif, la conservation et le cas échéant la restauration du patrimoine naturel de la RNNPM. Il doit élaborer et mettre en œuvre un plan de gestion qui définit les objectifs et actions à mener en ce sens, dans les domaines d'activités suivants :

  • Surveillance du territoire et police de l'environnement 

Les agents de la RNNPM sont chargés de veiller au respect des réglementations environnementales en vigueur sur ce périmètre, à la fois sur le volet administratif (respect des procédures d'autorisation et de déclaration préalables prévues par le décret de création de la RNNPM) et sur le volet judiciaire (constatation des infractions au code de l'Environnement et au code Forestier). La police administrative est placée sous l'autorité du préfet du Var, tandis que la police judiciaire relève de la seule autorité du procureur de la République du tribunal judiciaire de Draguignan. 

Pour exercer les missions de police judiciaire, 5 agents de la RNNPM sont commissionnés et assermentés au titre de la police de l'environnement. Ils sont chargés de rechercher et de constater les infractions, d'enquêter et de transmettre les procédures au Parquet, qui décide des suites à donner. Des patrouilles de surveillance sont réalisées quasi quotidiennement. 

L'information et la sensibilisation des publics et des acteurs du territoire a été privilégiée pendant les 5 premières années de la gestion de la RNNPM et une signalétique réglementaire a été déployée sur tout le périmètre. 

 

  • Connaissance et suivi continu du patrimoine naturel 

Les agents de la RNNPM sont chargés de réaliser des inventaires et des suivis sur les habitats et les espèces animales et végétales à enjeux pour la réserve. Les grands objectifs poursuivis sont de 2 ordres : améliorer les connaissances scientifiques d'une manière générale et apporter une aide à la décision très concrète en matière de gestion et d'encadrement des pratiques humaines sur ce territoire très fortement anthropisé. 

 

  • Prestations de conseil, études et ingénierie 

A l'instar des autres réserves naturelles nationales, la RNNPM se doit d'élaborer, de faire valider et de mettre en œuvre un plan de gestion et d'en faire l'évaluation. Elle a également pour mission d'apporter une expertise scientifique dans le cadre de la rédaction de certains documents de planification ou d'aménagement et dans le cadre de la procédure d'instruction des demandes d'autorisation et de déclaration de projets dans le périmètre de la réserve. Elle travaille aussi à l'élaboration de tout document permettant l'encadrement des activités présentes dans la réserve.

 

  • Interventions sur le patrimoine naturel 

La finalité d'une réserve naturelle nationale étant de préserver, voire d'améliorer, son patrimoine naturel, la RNNPM met en œuvre un grand nombre d'actions en ce sens, que ce soit de manière directe (travaux de mise en défens des zones sensibles, extraction des espèces exotiques envahissantes, enlèvement des déchets sauvages, etc.) ou en encadrant les activités afin de concilier les divers enjeux en présence (via la concertation et via des prescriptions environnementales établies au cas par cas).

 

  • Création et maintenance de structures d'accueil 

La RNNPM est un espace naturel d'une grande superficie, particulièrement fréquenté, avec de nombreux accès piétons et espaces de stationnement des véhicules, dont certains créés par l'usage au détriment des milieux naturels. Il est donc rapidement apparu nécessaire d'informer les visiteurs et de canaliser au mieux ces flux. La priorité a été donnée au déploiement de la signalétique routière et réglementaire de la RNNPM. Puis, sur les sites les plus touristiques, un plan d'action plus large a été élaboré de manière à canaliser au mieux la circulation piéton et les stationnements, notamment avec des mises en défens des secteurs les plus sensibles et un renforcement des sentiers balisés. Fin 2020, dix panneaux présentant les principales caractéristiques de la RNNPM ont été installés. 

 

  • Participation à la recherche 

Les réserves naturelles nationales sont créées parce qu'elles abritent des espèces ou des habitats protégés de grande importance. Elles constituent pour les chercheurs, scientifiques et naturalistes des lieux privilégiés où mener leurs études, qui contribuent à l'amélioration des connaissances scientifiques. Il est donc important de pouvoir les accueillir et les conseiller au mieux dans leurs démarches. Dans un esprit de collaboration scientifique, les données mutuelles sont également échangées et compilées dans des bases de données nationales. Par ailleurs, la RNNPM fait régulièrement appel à des spécialistes pour identifier certaines espèces ou met à disposition du matériel biologique en les plaçant en collection auprès d'organismes habilités. De par les découvertes scientifiques qu'elle est amenée à faire, la RNNPM est aussi à l'origine du déclenchement de projets d'études plus globaux. Elle intègre de même des projets d'études d'envergure nationale. 

 

  • Prestations d'accueil et d'animation 

La protection environnementale passe également par la sensibilisation et la transmission des savoirs. De par la rareté de ses paysages, la diversité de ses milieux, la richesse de sa biodiversité et les actions de conciliation des enjeux avec les activités anthropiques qui s'y déroulent, la RNNPM a un haut potentiel pédagogique. Dès lors, comme la plupart des réserves, la RNNPM propose des sorties naturalistes auprès de divers publics et des actions dédiées auprès des établissements scolaires. Elle participe également à des événements organisés par des partenaires extérieurs afin de toucher d'autres types de publics. 





 

Plan de gestion

Établi suite à un diagnostic détaillé du territoire, le plan de gestion constitue la feuille de route du service gestionnaire pour une période donnée. Ses objectifs et ses actions ont été déterminés de manière à répondre aux différents enjeux de gestion du site, en priorisant les interventions et en incluant un principe de concertation, durant sa phase d'élaboration et dans sa mise en œuvre.

Le premier plan de gestion de la RNNPM pour la période 2016-2020 a été validé par le Conseil national de protection de la nature (CNPN) le 19 mai 2015 et par arrêté préfectoral le 14 janvier 2016. Au total, ce plan de gestion définit 88 actions de gestion, programmées et réparties dans 3 grandes orientations générales :

  • Parfaire l'état des connaissances pour mieux préserver

Il s’agit des inventaires, diagnostics et suivis naturalistes des milieux et espèces faunistiques et floristiques à enjeux prioritaires de la RNNPM, ainsi que des espèces exotiques envahissantes (EEE) qui les menacent. Les résultats de ces actions alimentent la connaissance scientifique d'une manière générale et de manière spécifique sur les milieux méditerranéens.

  • Conserver la biodiversité et les paysages

C’est l'ensemble des actions de préservation “directe” des milieux et des espèces protégées de la RNNPM : déclinaison de Plans nationaux d'actions (PNA) (notamment celui de la tortue d'Hermann), opérations de lutte contre les espèces exotiques envahissantes (EEE) et d'enlèvement des déchets dans les dépôts sauvages, mise en défens de zones sensibles, mise en place de panneaux signalétiques, information et sensibilisation du public aux enjeux de préservation des espèces, etc.

  • Concilier les activités humaines et la biodiversité

Cette orientation constitue le challenge le plus ambitieux pour le service gestionnaire, au regard des nombreuses activités anthropiques présentes dans ou à proximité immédiate de la RNNPM et qui peuvent impacter les intérêts écologiques. Le gestionnaire doit veiller au respect des réglementations en vigueur, que ce soit en matière de police administrative (demandes d'autorisation et de déclaration préfectorales préalables) ou de police judiciaire (recherches des infractions), dans un esprit préalable de concertation. Ainsi, 38 actions doivent aboutir à la coexistence durable des activités humaines avec la richesse patrimoniale d'ores et déjà recensée sur la RNNPM, et pour laquelle l’État et le gestionnaire ont une responsabilité de conservation d'un niveau international.

Pour aller plus loin, téléchargez le plan de gestion 2016-2020 

Chaque année, le gestionnaire dresse un bilan de l'état d'avancement du plan de gestion pour vérifier sa bonne réalisation et rectifier, si nécessaire, les actions à mener. À son terme, une évaluation globale est réalisée afin de déterminer dans quelles mesures et conditions les objectifs fixés ont été atteints. Les résultats et préconisations de ce travail d'analyse permettront de proposer un deuxième plan de gestion à partir de 2022. 

Pour aller plus loin, téléchargez le bilan annuel 2020

 

 

 

 

Parfaire l'état des connaissances pour mieux préserver

Les actions menées par la RNNPM sont inscrites dans son plan de gestion et réparties en 3 grandes orientations.

Certaines sont ponctuelles, d'autres ont vocation à se renouveler régulièrement. En voici, à titre d’exemples, quelques-unes classées par orientation.

 

Parfaire l'état des connaissances pour mieux préserver : 

  • l'inventaire et le descriptif des zones humides temporaires méditerranéennes

  • l'étude sur les chiroptères forestiers (avec un focus sur le murin de Bechstein)

  • le suivi du lézard ocellé dans le cadre du PNA qui lui est dédié

  • le suivi des pies-grièches dans le cadre du PNA qui leur est dédié

  • le suivi des bécasses des bois

  • l'analyse écotoxicologique des reptiles retrouvés morts dans la RNNPM, afin d'identifier les types et les niveaux de polluants (réalisée par le Centre de recherche et de conservation des chéloniens de la SOPTOM et le CNRS)

  • le suivi météorologique, le suivi de la phénologie des espèces (date de début et de fin d'hibernation, de migration ou de floraison de certaines espèces) et le suivi des étiages de cours d'eau afin de disposer de données locales relatives au changement climatique

  • l'inventaire des espèces exotiques envahissantes

 

 

 

Conserver la biodiversité et les paysages

Les actions menées par la RNNPM sont inscrites dans son plan de gestion et réparties en 3 grandes orientations.

Certaines sont ponctuelles, d'autres ont vocation à se renouveler régulièrement. En voici, à titre d’exemples, quelques-unes classées par orientation.

 

Conserver la biodiversité et les paysages :

  • la recherche et la mise en protection des tortues d'Hermann en hibernation lors des travaux d'entretien des ouvrages DFCI

  • la lutte contre les espèces exotiques envahissantes, notamment la jussie

  • l'enlèvement des déchets sauvages et la fermeture/renaturation de zones de dépôts sauvages de déchets

  • la mise en défens de zones naturelles sensibles impactées par le piétinement ou la circulation

  • l'organisation de sorties naturalistes pour faire découvrir la richesse de la RNNPM et sensibiliser le public à sa préservation

  • le déploiement d'une signalétique thématique permettant d'informer les visiteurs sur les grandes caractéristiques de la RNNPM 

  • la participation à des actions de communication via divers médias

 

 

 

Concilier les activités humaines et la biodiversité

Les actions menées par la RNNPM sont inscrites dans son plan de gestion et réparties en 3 grandes orientations. Certaines sont ponctuelles, d'autres ont vocation à se renouveler régulièrement. En voici, à titre d’exemples, quelques-unes classées par orientation.

 

Concilier les activités humaines et la biodiversité :

  • le protocole inédit d'accompagnement et de suivi des travaux liés à la défense des forêts contre les incendies (DFCI)

  • la création et l'animation d'une instance de concertation avec les acteurs locaux du monde agricole, appelée Agrimaures

  • la rédaction d'un protocole d'intervention et d'un cahier des charges afin d'adapter les travaux de voirie (entretien des routes et des ouvrages d'art) aux enjeux de conservation de la RNNPM dans le respect des réglementations en vigueur (avec les services concernés du Département du Var)

  • l'encadrement des travaux d'exploitation forestière afin de les concilier avec les enjeux environnementaux dans le respect des réglementations en vigueur 

  • l'organisation quasi quotidienne de tournées de surveillance de la RNNPM