Plaine des Maures - Page information

Actualités

Publié le 17/09/2021

 

 

 

 

 

 

Téléchargez l'arrêté préfectorale réglementant l'accès à la Réserve nationale de la plaine des Maures.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié le 02/09/2021

Le Département du Var vous informe que, pour des raisons de sécutité et pour laisser le plus de quiétude possible à la faune durement impactée par le violent incendie qui a ravagé récemment la plaine des Maures, toutes les sorties prévues sur le site sont annulées.

Elles seront reprogrammées dès que possible.

Par ailleurs, le Département du Var recommande aux personnes d'éviter de se rendre sur cette zone.

 

 

Localisation


 

Située dans le Var et d'une superficie de 5 276 hectares, la Réserve naturelle nationale de la plaine
des Maures (RNNPM) est située sur cinq communes - Le Cannet-des-Maures, Vidauban, Les Mayons, La Garde-Freinet et Le Luc-en-Provence - faisant partie de trois intercommunalités (communautés de communes Cœur du Var et du Golfe de Saint-Tropez et Dracénie Provence Verdon agglomération).

Elle se situe entre les gorges du Verdon et le golfe de Saint-Tropez, à proximité des grandes villes varoises que sont Toulon, Draguignan, Brignoles, Fréjus et Saint-Raphaël.

Limité au nord et à l'ouest par des collines calcaires et au sud et à l'est par les crêtes septentrionales du massif des Maures, le site est au cœur d'une plaine constituant l'un des principaux axes de communication nord/sud (Italie - Vallée du Rhône) et est-ouest (Italie - Espagne).

 

 

 

 

 

Historique de création

La création de la Réserve nationale naturelle de la Plaine des Maures est fortement liée à la présence, sur place, de la tortue d'Hermann, emblématique du Var, dont la protection est souhaitée dès 1923, lors du tout premier Congrès international de la protection de la nature à Paris. Mais ce n’est qu’au début des années 1990, dans le Var, qu’une véritable mobilisation en faveur de sa défense apparaît. Elle naît avec le projet de la société Michelin de construire un centre d'essai sur un terrain d’environ 900 hectares au Cannet-des-Maures. Ce projet, autour du lac des Escarcets, prévoyait 5 000 m² de bâtiments techniques, deux pistes d’essais et des routes d’accès et de sécurité. Sa réalisation aurait inévitablement entraîné l’implantation d’autres infrastructures, morcelant la plaine en zone d'activité.

Or, dans la plaine des Maures, la tortue d'Hermann, comme bien d'autres espèces, bénéficie d'une protection réglementaire nationale et internationale. Des associations environnementales ainsi que de nombreuses personnalités scientifiques se mobilisent alors pour préserver la plaine des Maures. Un collectif est créé interpellant l'État et l’Union européenne. En 1993, l'État français intervient afin de “trouver un site de substitution pour le centre d’essais de pneumatiques de Michelin (...)”. La surface acquise par Michelin est rachetée par le Conservatoire du littoral, grâce à une dérogation exceptionnelle du Conseil d'État.

Après la mise en place en 1995 d'un projet d'intérêt général, l’État décide de préserver et d’assurer la gestion de l’ensemble des richesses de ce secteur par la création d’une réserve naturelle. Finalement, c’est le décret n°2009-754 du 23 juin 2009, publié au Journal officiel, qui crée la Réserve nationale naturelle de la plaine des Maures. Signé conjointement par les ministres de l’Écologie et de la Défense, il fixe la réglementation applicable sur la RNNPM. Il s'agit alors de la première réserve naturelle du Var et de la 163e réserve naturelle nationale de France. Fin 2010, le Préfet du Var confie sa gestion au Conseil départemental du Var, pour sa capacité à la concertation dans une perspective d'intérêt général et pour ses compétences en matière environnementale.

 

Histogramme

(cliquez sur l'image pour l'agrandir)



 

 

 

 

 

Caractéristiques générales

La RNNPM est une réserve naturelle nationale unique en France en raison : de sa taille :

  •  avec ses 5 276 hectares, elle fait partie des réserves naturelles nationales terrestres les plus grandes de France métropolitaine
  • de sa richesse écologique exceptionnelle :

- 30 habitats naturels dont 11 d'intérêt communautaire et 3 prioritaires au titre de la directive Habitat

 - 89 espèces floristiques d'intérêt patrimonial dont 58 protégées

 - 183 espèces faunistiques protégées sur les 1 568 espèces recensées (45 mammifères, 170 oiseaux, 18 reptiles, 7 amphibiens, 18 poissons et 1 309 invertébrés)

  • de son réseau hydrographique, constitué de cours d'eau permanents et de mares et ruisseaux temporaires, qui vaut à la RNNPM d'être considérée comme une zone humide.

Pour aller plus loin, téléchargez la carte du réseau hydrologique

  • de la grande diversité des activités humaines présentes : agriculture (viticulture essentiellement), exploitation forestière, défense des forêts contre les incendies (DFCI), chasse, pêche, activités de pleine nature, habitats diffus, installation de stockage de déchets du Balançan, golf de Vidauban, circuit automobile du Luc-en-Provence, base de l'aviation légère de l'Armée de Terre... sont autant d'activités anthropiques situées dans le périmètre de la RNNPM ou à proximité immédiate.
  • de la nature des propriétés qui la composent :

- les 2/3 de son territoire appartiennent à des propriétaires privés.

- les parcelles relevant du domaine public sont : des Espaces naturels sensibles du Département (58,8 ha), la forêt domaniale des Maures (41 ha) et les forêts communales du Luc-en-Provence, de Vidauban et de La Garde-Freinet (600 ha), le site du Conservatoire du littoral (911 ha), les terrains du Conservatoire des Espaces naturels de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur (170 ha).

Pour aller plus loin, téléchargez la carte de la RNNPM avec la délimitation des parcelles publiques

 

Téléchargez la plaquette de présentation de la Réserve Naturelle de la plaine des Maures 

 

 

Gestionnaire

Les réserves naturelles nationales relèvent de la responsabilité de l’État et sont créées par décret. Mais leur gestion est confiée à des organismes locaux en fonction des caractéristiques de ces réserves et des capacités des gestionnaires à en assurer la préservation. Une convention de gestion
est alors signée entre l’État et l'organisme sélectionné.

Pour la RNNPM, c'est le Conseil départemental du Var qui a été désigné gestionnaire depuis 2010. La première convention de gestion a été signée le 13 décembre 2010. Elle a été renouvelée le 28 mars 2014 et reconduite tacitement le 20 mai 2020.

Pour aller plus loin, téléchargez la convention de gestion avec l’État du 28 mars 2014

Un service gestionnaire a été constitué en 2012. Au sein de la direction des Espaces naturels, forestiers et agricoles du Conseil départemental du Var, il est actuellement composé de 14 agents publics départementaux, dont 5 sont commissionnés et assermentés au titre du code de l'Environnement.

Pour aller plus loin, téléchargez l'organigramme de la RNNPM

 

 

 

 

Protections réglementaires

C'est le cadre législatif qui prévoit et réprime les atteintes à l'environnement via les lois (notamment le code de l'Environnement), décrets et arrêtés. La RNNPM, de par son décret de création et à l'instar
des autres réserves naturelles, constitue une mesure de protection réglementaire de l'environnement.

Pour aller plus loin, téléchargez : 

La réglementation relative aux espèces protégées 

Le décret n°2009-754 du 23 juin 2009 portant création de la RNNPM 

L'arrêté municipal de la commune du Cannet-des-Maures en date du 3 mars 2008 portant réglementation des terrains du Conservatoire du littoral (lac des Escarcets – 911 hectares) 

L'arrêté préfectoral du 23 janvier 2018 portant réglementation spéciale de la pêche en eau douce sur divers cours d'eau du département du Var

L'arrêté préfectoral du 16 mai 2013 portant règlement permanent de l'emploi du feu et du brûlage des déchets verts 

L'arrêté préfectoral du 19 juin 2018 réglementant la pénétration dans les massifs forestiers 

La loi sur l'eau : valable sur l'ensemble du territoire national. Toute personne (physique ou morale) qui souhaite réaliser un projet (que ce soit une installation, un ouvrage, des travaux ou une activité - IOTA) ayant un impact direct ou indirect sur le milieu aquatique (cours d’eau, lac, eaux souterraines, zones inondables, zones humides...) doit soumettre ce projet à l'application de la Loi sur l'eau (dossier de déclaration ou d'autorisation en fonction des rubriques de la "nomenclature Eau" concernées par le projet).

La réglementation propre à Natura 2000 : en fonction de la nature des travaux, une « évaluation des incidences Natura 2000 » est nécessaire.

 

 

 

Protections foncières


Ce sont les zones acquises par des organismes habilités pour en préserver durablement les richesses naturelles en les soustrayant à tout projet d'aménagement impactant. Ce sont par exemple les Espaces naturels sensibles des Départements, les sites du Conservatoire du littoral, les forêts domaniales... Dans la RNNPM, un tiers des parcelles appartiennent à ce type d’organismes. 

 

Pour aller plus loin, téléchargez

Lien vers la convention de gestion du site du Conservatoire

La brochure sur les Espaces Naturels Sensibles (ENS) éditée par le Département du Var

La carte de la RNNPM avec les propriétés publiques

 

 

 

Protections contractuelles

Ce sont toutes les mesures qui sont menées sur la base d'une concertation, comme par exemple les
contrats Natura 2000. La quasi-totalité de la RNNPM est incluse dans le périmètre Natura 2000 “Plaine et massif des Maures”.

Cela permet aux propriétaires de souscrire des contrats Natura 2000.

Pour aller plus loin, téléchargez :

Carte du périmètre Natura 2000

Le site Natura 2000 

 

 

 

 

 

 

Outils de gestion

 

Ce sont les programmes d'actions qui sont élaborés pour préserver voire améliorer l'état des espèces ou des habitats, comme par exemple les Plans nationaux d'actions (PNA).
 

La RNNPM participe et met en œuvre les PNA dédiés à la tortue d'Hermann, aux pies-grièches et au lézard ocellé. 

 

Pour aller plus loin : 

Le site du CEN PACA

Le site de la LPO

Le site de la SHF